Témoignages de naufragés

La dernière guerre mondiale fut le théâtre de nombreux affrontements marins notamment en Atlantique nord et du côté de la Norvège.

La lutte sur les flots se poursuivra pendant 5 années faisant plus de 75 000 morts. Son enjeu était crucial pour chacun des deux camps. Si cette guerre navale avait été remportée par Hitler, il aurait très certainement conquis l'ensemble de l'Europe, en écrasant ce qui restait de l'Angleterre et de la Russie juste après son BlitzKrieg
La BlitzKrieg, est la méthode guerrière utilisée par la Wehrmacht durant la seconde guerre mondiale. Véritable combinaison de deux principes, la mobilité et l'effet de surprise, elle permit de conquérir la Pologne en seulement 3 semaines, ou encore la France en seulement 6 semaines. Elle fût d'une efficacité redoutable en Russie avec le lancement de l'opération BarbaRossa en Russie, mais l'automne corsa les choses, avec l'arrivée de la boue, puis de la neige, qui supprimait cette mobilité, principal facteur de cette stratégie.
.
 

Des milliers de Malgré-Nous recrutés dans la Kriegsmarine (ou marine de guerre allemande) furent pris à partie dans des conflits très violents qui coûtèrent la vie à de très nombreux matelots et membres d'équipages. 

 

Liste des témoignages

  • La coque retournée du Tirpitz, après l'attaque
  • Jean Grill, l'équipage au complet
  • Le Tirpitz dans le fjord de Tromsø
  • Jean Grill, une vedette rapide Russe de type BMO.
  • Un Liberator B22 Allié (avion anti sous-marins)
  • Le navire marchand R0.22 (2)
  • Un exercice de plongée à bord d'un U-Boot.
  • Une bombe Tall-Boy dans la soute d'un Lancaster.
  • Le grand Amiral Doenitz
  • Le navire marchand R0.22